Burkina Faso : Quelques lois sur le plastique

Plastique
Déchets Plastiques et déchets plastiques

Loi interdisant la production, l'importation, la commercialisation et la distribution d'emballages et de sacs en plastique non biodégradables. Loi n° 017-2014 du 20 mai 2014. 

La loi de 2014 interdit la production, l'importation, la commercialisation et la distribution d'emballages et de sacs en plastique non biodégradables au Burkina Faso. Arts. 1 et 5. La loi vise à éliminer la propagation dans le milieu naturel des déchets plastiques générés par l'utilisation non rationnelle d'emballages et de sacs en plastique non biodégradables. Art. 2 La loi s'applique à tout producteur, importateur ou distributeur d'emballages et de sacs en plastique non biodégradables sur le territoire national. Art. 3

La loi interdit également tout abandon, déversement ou rejet d'emballages ou sacs plastiques dans le milieu naturel, la voie publique, tout dépôt de produits solides ou liquides dans des emballages plastiques et sacs plastiques dans le domaine public y compris les eaux intérieures. Art. 6.

La loi interdit en outre toute production, importation, commercialisation ou distribution d’emballages et de sacs en plastique non autorisés. Art. 6. 

Toutefois, l'interdiction ne s'applique pas aux emballages et sacs en plastique entrant directement dans le conditionnement des produits manufacturés, dont la liste est établie par arrêté conjoint des ministres. Art. 11. L'interdiction ne s'applique pas non plus aux emballages et sacs en plastique non biodégradables destinés directement aux activités de santé, de recherche scientifique et expérimentale ou destinés aux mesures de sécurité et de sûreté nationales. Art. 13. 

La production, l'importation, la commercialisation et la distribution d'emballages et de sacs en plastique biodégradables ne sont autorisées qu'après approbation des services compétents. Art. 12. 

Pénalités applicables

Le Burkina Faso punit d'une peine d'emprisonnement de trois mois à cinq ans et d'une amende de cent mille (100 000) à dix millions (10 000 000) de francs CFA, ou de l'une de ces deux peines, quiconque produit, importe, commercialise ou distribue des produits non-produits. emballages et sacs en plastique biodégradables en violation des dispositions de la loi. Et cette peine est doublée en cas de récidive. Art. 7.